430 points de vente partout en France
80 000 références en ligne
h
Radiateurs électriques à inertie

Radiateurs électriques à inertie

Le radiateur électrique à inertie permet de réaliser de belles économies sur la facture de chauffage. Son procédé, à inertie sèche ou par fluide, continue à diffuser de la chaleur même après qu’il ait cessé de fonctionner.

Filtres 98 résultat(s)
Marque
Aucun filtre sélectionné
Collection
Aucun filtre sélectionné
Type de produit
Aucun filtre sélectionné
Hauteur
Aucun filtre sélectionné
Largeur
Aucun filtre sélectionné

Radiateur électrique à inertie : nos conseils

Le radiateur à inertie est un radiateur électrique permettant de continuer à chauffer une pièce alors même qu’il s’est éteint depuis plusieurs heures. L’inertie est la capacité d’un radiateur à emmagasiner la chaleur et à la redistribuer un long moment dans la pièce. Ce procédé permet de profiter d’une température agréable dans toute la maison sans que les radiateurs électriques fonctionnent en permanence.

Le chauffage électrique à inertie offre donc la possibilité de réaliser de belles économies de chauffage, ce qui permet d’amortir rapidement son prix d’achat supérieur au convecteur électrique  ou au panneau rayonnant.

Pour une pièce de 20 m² environ, choisissez un radiateur à inertie de 2 000 W au minimum.

Radiateur électrique à inertie : nos conseils

Le radiateur à inertie est un radiateur électrique permettant de continuer à chauffer une pièce alors même qu’il s’est éteint depuis plusieurs heures. L’inertie est la capacité d’un radiateur à emmagasiner la chaleur et à la redistribuer un long moment dans la pièce. Ce procédé permet de profiter d’une température agréable dans toute la maison sans que les radiateurs électriques fonctionnent en permanence.

Le chauffage électrique à inertie offre donc la possibilité de réaliser de belles économies de chauffage, ce qui permet d’amortir rapidement son prix d’achat supérieur au convecteur électrique  ou au panneau rayonnant.

Pour une pièce de 20 m² environ, choisissez un radiateur à inertie de 2 000 W au minimum.

Radiateur à inertie sèche ou par fluide caloporteur

Le radiateur à inertie se divise en deux modes de chauffe :

Le radiateur électrique à inertie sèche : il est conçu en matériaux réfractaires comme la brique ou la pierre de lave, qui sont chauffés par une résistance électrique. Les matériaux stockent la chaleur générée et la renvoient progressivement vers la surface du radiateur qui continue à diffuser de la chaleur.

Le radiateur à inertie fluide : il fonctionne sur le même principe, mais c’est un liquide caloporteur qui emmagasine la chaleur et non pas un matériau. Ce liquide, qui peut être de l’huile ou du glycol, est aussi chauffé par une résistance électrique.

Le radiateur à inertie fluide est réputé assurer une meilleure diffusion de la chaleur. De conception plus légère que le radiateur à inertie sèche, il est plus simple à installer et à fixer au mur.

Radiateur à inertie : des économies d’énergie à la clé !

Le radiateur à inertie est générateur d’économies sur la facture de chauffage. En effet, son inertie permet de ne pas le solliciter en permanence. Il est par exemple recommandé de mettre en marche le radiateur à inertie pendant les heures creuses, pour ainsi profiter de la chaleur pendant les heures pleines sans consommer d’électricité. Le recours à un système de régulation comme un thermostat programmable prend alors tout son sens.

Le chauffage à inertie est notamment recommandé dans les logements mal isolés qui ont besoin d’une diffusion permanente de chaleur. Mais même dans une maison bien isolée, le radiateur à inertie vertical ou horizontal apporte un confort de chauffe supérieur en répartissant parfaitement la chaleur dans toute la pièce.