Chauffage Publié le 08 mars 2018

Et si on éliminait les VMC les plus gourmandes en énergie ?

Et si on éliminait les VMC les plus gourmandes en énergie ?

L’Europe a à cœur d’améliorer les performances énergétiques des produits de ventilation. Raison pour laquelle certaines réglementations ont vu le jour. Pour vous aider à vous y retrouver, CEDEO vous en dit plus sur l’ErP Ecoconception pour les unités de ventilation.

Qu’est-ce que l’ErP Ecoconception ?

Le respect de l’environnement est un enjeu mondial majeur que l’Europe souhaite faire appliquer dans ses pays. Raison pour laquelle la réglementation ErP ventilation (Energy Related Product) et les directives Ecoconception (ou Ecodesign) et étiquetage européenne ont vu le jour. Ces dernières ont pour objectif de réduire l’impact environnemental des produits qui consomment beaucoup d’énergie et ce, tout au long de leur durée de vie.

Alors, comment s’y prennent-elles ? Rien de plus simple, elles vont favoriser la fabrication et la vente d’équipements de ventilation performants au niveau de leur efficacité énergétique. A terme, le but est clair : éliminer les produits les plus énergivores du marché.

Ce tournant a été pris depuis le 1er janvier 2016 et un renforcement de ces exigences est attendu le 1er janvier 2018. Seuls les appareils mis sur le marché ou mis en service à partir du 1er janvier 2016 sont donc concernés.

Quels types de produits de ventilation sont concernés ?

Le décret s’applique aux unités de ventilation qui remplacent l’air vicié. Sont donc exclus les appareils capables de récupérer de l’air chaud ou tous les autres produits traitant l’air comme les déshumidificateurs et les humidificateurs. On distingue deux types d’appareils :

  • Les Unités de ventilation résidentielle (UVR) comme les aérateurs et les VMC ;
  • Les Unités de ventilation non résidentielle (UNVR) comme les VMC collectives ou tertiaires.

Attention, la directive étiquetage énergétique (n°1254/2014) s’applique uniquement aux équipements de ventilation pouvant être destinés au marché résidentiel.

Kit complet VMC simple flux VD – Cliquez pour découvrir le produit

Kit complet VMC simple flux VD – Cliquez pour découvrir nos produits

Quelles sont les exigences concernant les VMC simple flux et double flux ?

Puissance électrique < à 30 W Résidentiel (UVR) Non résidentiel (UVNR)
  Débit max < 250m3/h ou 1000 m3/h si application résidentielle uniquement Débit max > 1000m3/h ou 250 m3/h si application tertiaire possible
Affichage des informations produits Oui Oui
Exigences d’éco-conception Oui Oui
Etiquetage énergétique VMC simple flux Oui Non
Etiquetage énergétique VMC double flux Oui Non

Un nouvel indicateur énergétique voit le jour : le Sec (Specific energy consumption ou consommation d’énergie spécifique), exprimé en kilowatt-heure (kWh), par unité de surface (m2) et par an. Il correspond à l’énergie qu’un système de ventilation vous fait gagner par rapport au simple fait d’ouvrir les fenêtres.

Mais ce n’est pas tout, pour faciliter encore plus le choix du consommateur parmi les différents produits de ventilation, une étiquette énergétique complète (indiquant les performances énergétiques et acoustiques de chaque appareil) est désormais obligatoire sur toute publicité ou communication. La classe énergétique du caisson va de A+ pour à G pour les plus énergivores et est lié au Sec.

Tableau de correspondance Sec et classe énergétique :

Classe énergétique Sec en kWh / (m2.an)
A+ Sec < -42
A -42 ≤ Sec < -34
B -34 ≤ Sec < -26
C -26 ≤ Sec < -23
D -23 ≤ Sec < -20
E -20 ≤ Sec < -10
F -10 ≤ Sec < 0
G 0 ≤ Sec

Caisson seul VMC – VD

Caisson seul VMC – Cliquez pour découvrir nos produits

Quel est l’intérêt d’acheter une VMC conforme ?

Tout d’abord, acquérir une VMC simple flux ou double flux respectant ces principes permettent de profiter d’un air sain et ça, ça n’a pas de prix !

Enfin, la réglementation écoconception à une vocation énergétique. Acheter une VMC conforme est donc un acte citoyen pour respecter l’environnement.